Rentrées des classes
Instit...






 
Sur les bancs de l'école...
en maternelle





A Saint-Léonard
l'école du bas de la rue, une image d'aujourd'hui,
je l'ai revue il y a peu,
l'autre image d'avant,
dans la nuit sous les arbres d'un parc
de la rue de l'école
j'étais en pyjama, avec un bougeoir d'émail blanc
et un bonnet de nuit
"au clair de la lune"
avec l'ami Pierrot
un rêve un mirage une image qui flotte


 

Dans les Ardennes
dans les années cinquante
des baraquements de planches noires
sur la place du Commerce
une fenêtre ouverte
et le soleil
avec des arbres verts
un ciel tout bleu
j'avais quatre ans peut-être
la fenêtre ouverte
comme celle de l'oiseau-lyre
je détestais l'école...



 

 
puis à l'école primaire...



odeur du cartable en cuir fauve
bien astiqué avec la cire d'abeilles
odeurs du bois encaustiqué
des grands pupitres noirs
un tablier nouveau
c'est maman qui l'a fait
et des patins tout neufs
pour le plancher tout doré de l'école
qu'il ne faut pas salir
odeur des livres vieux
du papier jauni et du carton usé
des cahiers de brouillon pelucheux et gris
avec les tables de multiplication au dos
un crayon de papier et un porte-plumes
de l'encre violette
d'une grande bouteille en verre
avec un bec verseur
dans l'encrier de porcelaine blanche
les buvards tout doux et roses
les six crayons de couleur
une ardoise en ardoise
avec un bord en bois
et une craie blanche avec une éponge et un chiffon
les belles histoires du livre de lecture suivie
une vraie histoire comme un roman
que l'on va découvrir un p'tit bout chaque jour
avec de vraies questions
je connais la réponse mais c'est bien trop facile
ça doit pas être ça
un livre de grammaire
avec un texte en gras
une courte anecdote
qui parle d'une japonaise
qui mange des capucines
les jolies capucines orange comme le feu
du fossé d'ma voisine
peut-on manger des fleurs
dans un livre de grammaire
sauf peut-être au Japon
avec une robe en soie
et des aiguilles en bois
dans un chignon tout noir
et un visage tout blanc
le livre de géographie
avec des cartes
et la chaussette du Bassin Houiller du Nord-Pas-de-Calais
qui continue de l'autre côté de la frontière tellement
il est grand et il est important
avec ses corons tout noirs
 ses pavés qui font trembler les voitures
la fosse du neuf à Lens
et ses chevalements
les grandes roues qui tournent
et que c'est tellement beau les montagnes de houille
qu'on appelle les terrils
et le port de Boulogne le premier port de pêche
où on range les pilchards à la sauce tomate
dans des boîtes en fer blanc ovales
avec une étiquette bleue comme la mer
où y'a le nom "rouge tintin"
  l'odeur des poissons et des algues sur le port
et puis tout à la fin de ce grand livre tout mince
une carte du monde
avec toutes les colonies
et des gens si bizarres
qui se promènent tout nus
avec des cheveux en buisson tout autour du visage
ou qui plantent du riz dans des étangs pleins d'eau
c'est comme ça pour le riz
il pousse dans beaucoup d'eau
mais jamais on n'arrive dans les pays si loin
car il y'a les vacances et puis ça recommence
tout au début du livre
tout ça c'est bien dommage

 

Retrouvez l'école d'autrefois , ambiance garantie....
 
 


 
 
 






Créé avec Créer un site
Créer un site